Municipales 2014 Noisy-le-Sec


Inauguration du local de campagne



Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret


2013 12 10 Noisy-le-Sec municipales 2014 Alda Pereira (35b)

Hier soir, Alda Pereira inaugurait son local de campagne pour les élections municipales 2014 à Noisy-le-Sec. Premier évènement public qui officialise donc le début de la période électorale pour les Noiséens. 

Alda Pereira rassembleuse

Première candidate à s'être déclarée, l'ancienne maire socialiste (2008/2010), aujourd'hui conseillère municipale sans étiquette, oeuvrait discrètement depuis maintenant plusieurs mois en réunions d'appartements, s'appuyant sur un efficace réseau de militants dont bon nombre d'observateurs, semblent sous-estimer la capacité de mobilisation. L'invitation d'hier soir était donc un test grandeur nature. Et force est de constater que l'ancien édile est loin d'être rayé de la carte politique locale, puisque près de 150 personnes sont venues assister, plus ou moins longtemps, à cette rencontre conviviale.

Effectivement, le local était bien trop petit pour accueillir tout le monde. Difficile pour les photographes et les blogueurs d'immortaliser le moment tellement la candidate était sollicitée. Malgré un horaire défavorable en semaine, malgré le froid, malgré l'absence de personnalités médiatiques nationales (comme on avait pu le voir en 2008) et loin des protocoles, les Noiséens étaient nombreux à s'être déplacés à cette occasion. 

Ce qui a frappé avant tout, c'est la large représentativité des convives, aussi bien intergénérationnelle, que socio-professionnelle. Bien évidemment, il s'agissait avant tout d'acteurs sociaux de la commune comme souvent en ces circonstances : acteurs économiques, responsables associatifs, ou conseillers de quartiers. Mais pas seulement.

Equipe renouvelée et campagne digne

2013 12 10 Noisy-le-Sec municipales 2014 Alda Pereira (46b)

C'est Jean-Michel Vercoutter (à gauche sur la photo 2 ci-contre), Responsable du Groupe Local Anticor 93, qui a introduit les brèves prises de parole. Il s'est félicité de l'adhésion d'Alda Pereira à la charte Anticor 2014. La candidate tête de liste a rappelé à cette occasion que tous ses colistiers cosigneront cette charte destinée « à lutter contre la corruption et favoriser les pratiques éthiques en politique ».

2013 12 10 Noisy-le-Sec municipales 2014 Alda Pereira (5b)

Puis Jean-Pierre Fromont (à droite sur la photo 3 ci-contre), Secrétaire général du Parti Radical de Gauche 93, a rappelé la situation compliquée pour la gauche à Noisy-le-Sec. En quelques phrases, le leader PRG a clairement souligné l'alternative de gauche moderne que représente sa formation aux cotés de Génération Écologie à travers une candidature de proximité qui connait bien les problématiques locales, notamment dans le domaine du développement. Le PRG 93 soutient une équipe renouvelée, qui se veut proche des préoccupation des Noiséens.

Michael Jacquinot (juste à droite d'Alda Pereira sur la photo 3 ci-dessus), référent Génération Écologie et par ailleurs directeur de campagne a souligné la volonté de cette équipe à proposer « une campagne digne, loin des polémiques stériles ».

Tramway, méthanisation, sécurité : Les grands axes

Puis la candidate s'est brièvement exprimée sur les grands axes de son projet de ville.

Résolument favorable au Grand Paris, elle estime que ce projet est un axe majeur pour un développement urbain cohérent, équitable entre les territoires et durable. Pour ma part, je ne partage pas cette vision considérant que le Grand Paris sera plus une nouvelle tranche dans le mille-feuille administratif et ressemble plus à une tentative d'OPA de la part des socialistes sur l'agglomération parisienne. Pour ce qui me concerne, le Grand Paris est une forme gigantesque d'Est Ensemble, en pire, avec toute la gabegie que cela va 
entraîner. Dont acte pourtant de cette vue de la candidate qui aura sans doute des précisions à apporter pour convaincre les électeurs sur ce thème.

2013 12 10 Noisy-le-Sec municipales 2014 Alda Pereira (22b)

Concernant le projet de prolongement est du tramway T1 par le centre-ville, Alda Pereira se positionne clairement contre ce tracé par l'axe économique majeur de la commune. Consciente des conséquences néfastes que ce projet, soutenu par les socialistes, va entraîner sur le tissu commercial local et les nuisances subies par les riverains, elle rejoint en cela la position exprimée par une écrasante majorité de Noiséens lors de l'enquête publique. Si certains tentent d'y trouver un revirement de position politique conjoncturel, sans doute est-il utile de rappeler que le dossier tramway fut le premier point de discorde entre l'édile élue en mars 2008 et la quasi-totalité de sa majorité hétéroclite de l'époque. Sans doute bien plus pragmatique que ses collègues socialistes d'alors, Alda Pereira était, dès son arrivée aux responsabilités, parfaitement consciente des enjeux de territoire à développer la Plaine-ouest. Voilà au moins un point commun avec Laurent Rivoire (UDI), maire sortant, dont on ne sait toujours pas officiellement s'il sera candidat à sa propre succession. Alda Pereira aura donc à préciser ses propositions alternatives.

Concernant le projet d'usine de TMB-méthanisation à Romainville, limitrophe de Noisy-le-Sec, projet porté par la présidence socialiste du Syctom (François Dagnaud est par ailleurs engagé dans la campagne d'Anne Hidalgo à Paris), la candidate PRG se positionne également clairement contre ce projet démesuré et dangereux pour la population et souhaite mettre l'accent sur une alternative crédible d'une collecte intelligente en amont pour réduire la quantité de déchets. Elle rejoint en cela la position prise dès 2011 par l'association des riverains Arivem. Reste à la candidate à détailler son projet.

Police nationale et police municipale à Noisy-le-Sec © JENB Productions (1b)


Concernant la sécurité publique, Alda Pereira rappelle qu'elle a du se battre contre une grande partie de sa majorité dès 2008 pour non seulement sauver le service de police municipale mais aussi le développer malgré les obstacles posés par ses alliés communistes et EELV de l'époque. Qui ne se souvient pas de ce service sauvé d'une seule voix le 23 octobre 2008. Mémorable ! Lors de sa courte mandature, les effectifs de police municipale sont passés de 3 à 8 agents de police et une restructuration a été impulsée par le chef de service de cette époque, spécialement recruté à cet effet.  Même si elle admet bien volontiers l'effort porté par Laurent Rivoire, son successeur depuis 2010 (augmentation des effectifs de 8 à 18 agents de Pm, de 5 à 10 Asvp, livraison de 3 véhicules neufs, dotation d'un nouveau poste de police municipale, armement en 4e catégorie,...), la candidate PRG regrette une politique de prévention qu'elle estime insuffisante en amont et le manque de combativité de l'actuelle majorité pour obtenir un commissariat de plein exercice. Deux points qu'elle entend porter lors de la campagne. 

Voilà donc pour les grands objectifs de la candidate. L'allocution se voulant avant tout conviviale, la candidate ne s'est pas exprimée par le détail dans tous ses objectifs, mais nul doute qu'elle y apportera tous les éléments de réflexion dans les prochaines semaines au cours de réunions publiques plus techniques et détaillées.

Un solide réseau militant

Cette inauguration aura en tout cas été l'occasion pour Alda Pereira de confirmer la solidité de son réseau de militants et sympathisants qui va pouvoir largement relayer son projet. On y trouve de très nombreux anciens socialistes, visiblement déçus par une section locale qui ne répondait semble-t-il plus à leurs convictions pluralistes ni à leurs préoccupations territoriales. Car même si la candidate n'a pas dévoilé sa liste hier soir, elle a annoncé toutefois son numéro 2 en la personne d'Alfred Sebton, socialiste également déçu par la section locale (il était en 10e position sur la liste PS de décembre 2010).

Les prochaines semaines permettront de confirmer ou non cette capacité à rassembler au delà de son réseau.

Sans évoquer le fond, il lui faudra travailler la forme de son discours pour lui donner un ton plus combatif. Même si la candidate présente déjà là un réel potentiel. Et un certain nombre d'électeurs, parfaitement conscients des obstacles posés entre 2008 et 2010 par les élus de sa majorité de l'époque, semblent aujourd'hui prêts à lui offrir une nouvelle chance dans le cadre d'un nouveau projet porté par une équipe renouvelée et soudée.

Une candidature qui ne laisse de toutes façons pas indifférent.

Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret  
© 11 décembre 2013 - JENB Productions - Noisy-le-Sec  

abonnement Newsletter blog JENB Productions 02


logo a lire également sur nos pages JENB Productions

Municipales 2014 à Noisy-le-Sec : Le Front national déclare vouloir présenter une liste à Noisy-le-sec

Santé publique : La permanence médicale de Noisy-le-Sec élargit ses horaires

Municipales 2014 Noisy-le-Sec : Climat de fortes contestations à Noisy-le-Sec ?


Municipales 2014 Noisy-le-Sec : La candidature socialiste n'est pas encore ratifiée

Quartiers : La sécurité publique, enjeu majeur des prochaines élections à Noisy-le-Sec

Internet : Comment saborder son blog politique en moins d'une heure à 5 mois des élections


logo contact JENB Productions

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement à Noisy-le-Sec ? Contactez-nous :

alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.17.90.47.04

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous : agenda@jenbproductions.fr


logo commentaires JENB Productions