Usine méthanisation

UNE MANIFESTATION CITOYENNE REUSSIE


 

Par
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Ce billet n'engage que l'opinion de son auteur

L'Arivem [8] peut s'enorgueillir d'avoir réussi sa grande manifestation citoyenne samedi matin, puisque quelque 250 manifestants étaient présents, contrairement aux annonces minimalistes d'un quotidien régional ce dimanche matin, estimant la participation à moins de 150 personnes. 

250 personnes : Une délégation de poids ignorée par certains socialistes

Notre estimation n'en demeure pas moins fiable, puisque 200 manifestants étaient chiffrés de source policière et un peu plus de 300 sympatisants étaient comptabilisés coté organisateurs. Coupons la poire en deux comme il est d'usage pour affirmer la présence de 250 personnes, pour ne pas dire personnalités. D'ailleurs, cette publication régionale n'a-t-elle pas volontairement minimisé l'impact de ce rassemblement, pourtant réussi, en y accolant une illustration sciemment cadrée afin de présenter au lecteur un évènement sans trop d'envergure ? Cette approche journalistique laisse perplexe à tout le moins. Elle pose clairement l'impartialité de certains médias généralistes. Car cet encart dominical ne reflète pas la réalité de ce rassemblement, dont il serait laissé croire qu'il a été peu mobilisateur, alors qu'en réalité il s'est avéré un véritable succès. Certes, 250 personnes ne représentent pas en soit un chiffre faramineux, mais plus que le nombre, c'est essentiellement la représentativité des participants qu'il faut prendre en compte.


 
Cette association de riverains d'un futur centre de tri mécano biologique avec méthanisation (TMB-M) dénonce le projet porté par le Syctom [13], syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères présidé par le socialiste Francois Dagnaud. Arivem a plus informé ces neuf derniers mois notre population de la Communauté d'Agglomération " Est-Ensemble ", présidée par le socialiste Bertrand Kern, que l'ensemble de élus depuis 2005. Et ce samedi, parmi les 250 manifestants, la majorité était composée d'élus de toutes les couleurs, des militants ou sympathisants politiques de toutes obédiences, des responsables associatifs, bref des représentants légitimes de notre communauté dans sa diversité. Sans oublier les médias institutionnels, des reporters free-lance (Voir le superbe reportage photos de Zaer Belkalai), des blogs citoyens (voir :  93sang30 noisy-le-sec ; Les Grands Champs Romainville ; Bagnolet en vert ) pour ne citer qu'eux.

     P1040543

Arivem : Une contre-expertise rigoureuse et pertinente

Ainsi, par un travail rigoureux, l'Arivem est-elle parvenue à présenter un dossier très complèt sur les risques industriels, environnementaux et économiques sur la base de documents institutionnels sourcés, d'avis d'experts référents dans leur discipline et de retours d'expériences à travers toute l'Europe [Voir nos articles et vidéos précédents dans lesquels nous nous en étions faits l'écho].

Il est encore trop tôt pour amorcer une exégèse synthétique de ce projet titanesque en volume de déchets traités et d'argent public gaspillé, mais d'ores et déjà, cette dynamique association a le mérite d'avoir su fédérer bien au delà des habituels clivages politiques, dont sont tant friands nos élus.

Les représentants de l'association ont eu raison d'organiser cette marche pacifique, même si elle n'en traduit pas moins la fermeté des revendications entendues sur le parcours, à une semaine du 1er tour des législatives. Pouvait-il y avoir meilleure période pour porter haut les inquiétudes légitimes soulevées par la population face à des orientations technocratiques ubuesques, des décisions politiques absurdes et un devenir économique incertain ?

La réunion du 1er février dernier au Palais des fêtes de Romainville, organisée par " Est-Ensemble " et le Syctom sous l'impulsion de l'Arivem, a connu un franc succès auquel ont participé plus de 600 personnes, cette grande salle s'étant avérée trop petite pour accueillir la centaine de personnes supplémentaires qui n'a pu y accéder pour des raisons de sécurité.

     P1040538

Le colloque national sur le TMB-M initié par cette même association le 14 mars dernier à Noisy-le-Sec a été, pour les quelques 600 congressistes, un temps fort instructif grâce à des intervenants de qualité venus de toute la France et même d' au- delà de nos frontières nationales. Nous saluons au passage nos amis Belges pour leur intervention au sein de laquelle humour et dérision ont su mettre en exergue les incompétences politiques exponentiellement corrolaires à l'avidité de pouvoir.

Samedi donc, l'Arivem, pour son troisième rendez-vous citoyen, a donné l'image d'une association fédératrice et conforté ainsi sa position d'interlocuteur désormais incontournable pour trouver un consensus dans ce dossier qui pourrait bien s'évérer être une épine dans la chaussure de Claude Bartolone, Président du Conseil général de Seine-Saint-Denis, mais surtout candidat socialiste dans la 9e circonscription de notre département.

Un dossier embarrassant pour les socialistes

Car il faut bien l'admettre. Les socialistes portent une lourde responsabilité dans ce projet inepte, responsabilité qu'il faudra bien intégrer dans notre vote de dimanche prochain.

Le 1er février dernier, pour revenir sur cette première grande réunion particulièrement houleuse, François Dagnaud a annoncé publiquement qu'il ferait preuve de transparence en sollicitant la Commisssion Nationale du Débat Public, afin de lancer une vaste concertation publique sous l'égide d'un garant indépendant. Mais, ce président socialiste du Syctom, maître d'ouvrage, n'a t-il pas là fait preuve de cynisme dans ses engagements publics, dont il ne pouvait ignorer, dès cette date, que ni les seuils financiers, ni les délais légaux,  étaient motifs suffisants à le débouter dans sa demande comme l'a fort bien rappelé la CNDP dans les attendus de sa décision négative du 7 mars dernier [45] ?

L'élu socialiste parisien aura même eu l'outrecuidance d'ajouter : " Je veux, à nouveaux, être totalement honnête avec vous ".



Usine méthanisation Romainville Noisy-le-Sec... par JENBPRODUCTIONS2007

Le 1er février, le socialiste Dagnaud s'est donc fourvoyé dans des promesses sans lendemain. Avec ces seuils et ces délais, au mieux l'élu a-t-il mis à jour sa méconnaissnce du dossier. Au pire, nous a-t-il dupé pour espérer passer le cap des prochaines échéances ? Je laisse le soin à chacun de se forger son opinion. D'autant que la fin de la manifestation est assez emblématique.

Lors de ce même évènement, Bertrand Kern, président socialiste de notre jeune Communauté d'agglomération " Est-Ensemble " s'est fait copieusement hué par la foule quand, à son tour, il a tenu des propositions similaires.

Mais le plus surprenant est sans aucun doute Claude Bartolone.

Président socialiste du Conseil général de Seine-Saint-Denis, il soutenait ardemment ce projet en 2010 dans le cadre de son Agenda 21 départemental (Action n° 69). Puis, soudainement en février 2012, sans doute inquiet d'un mécontement de masse à l'approche des échéances législatives, le député socialiste se précipitait pour interpeller hâtivement le gouvernement sur ce sujet dans un hémicycle quasi désert pour cause d'élection présidentielle. L'honneur était sauf, puisque cela lui permettait, malgré la présence de moins de dix députés ce jour-là, d'être filmé et donc de pouvoir mettre en ligne son intervention sur son compte vidéo Dailymotion, afin de mieux persuader ses éventuels électeurs sur le supposé intérêt que pourraient porter ces derniers sur l'utilité de son intervention.

Certes, comme le dit Anne Déo, candidate EELV suppléante de Pierre Stoeber, candidat EELV titulaire sur notre 9e circonscription, " Seuls les idiots ne changent pas d'avis ". Et il est vrai que nos Verts noiséens tiennent aujourd'hui un discours plus posé et circonspect qu'au soir du 1er février, rejoignant en cela les positions prises antérieurement par d'autres militants écologiques de villes voisines. Mais ils acceptent de s'en expliquer et assument pleinement la maturation de leur réflexion.

De même, pour Le Front-de-Gauche, dont Pascale Labbé, candidate FDG dans la 9e circonscription, a été aperçue furtivement en compagnie de Gilles Garnier (Conseiller Général PC) lors du rassemblement à Pantin.

Le candidat socialiste Bartolone, parachuté au détour du redécoupage de la carte électorale, chagrin de ne pas avoir obtenu de marocain dans le gouvernement Ayrault 1, comme il l'avait fait savoir sur Radio-France récemment, tente aujourd'hui de se dédouanner de sa position prise pendant de nombreuses années. Soudainement il se prend à douter de ce projet, à se questionner sur son gigantisme et s'interroger quant à ses débouchés économiques et donc de la pérennité, voire de la faisabilité-même du projet! Il était temps !!!

Il ne manque pas toutefois de souligner que le montage juridique est carré, s'octroyant ainsi une sortie de secours honorable dans l'hypotèse où ses gesticulations bien tardives s'avéreraient inutiles, tout en essayant de nous persuder qu'il oeuvre pour satisfaire des revendications qui interviennent à une période pour le moins délicate. 

Après avoir échangé avec quelques manifestants, le président-candidat n'a pas pris le temps d'accompagner le cortège jusqu'au Syctom pour y réaffirmer haut et fort ses autant contradictoires que récentes positions.



Ce soutien de Martine Aubry, qui n'a pas non plus obtenu de ministère, nous laisse à penser que ses très récentes inquiétudes n'ont pour seule motivation que le bien-être de notre bassin de population d' " Est Ensemble ". Mais le malade a pris du poids. Les mécontents grossissent les rangs au point de fédérer toutes les sensibilités politiques et d'isoler d'autant une partie des socialistes, dont notre candidat Bartolone. Les doses d'anesthésiants injectées ces dernières semaines par le socialiste en campagne risquent d'être sous-dosées avec la possibilité que le malade ne se réveille avant le 1er tour des législatives.

D'ailleurs, le parti socialiste semble bien partagé sur cette usine qui, avant de connaitre une éventuelle gloire européenne par son gigantisme et ses démesures, n'en devient pas moins une célébrité régionale par le tollé de contestation qu'elle suscite dans toutes les sensibilité politiques.

Ainsi, Bertrand Kern, président socialiste d' " Est Ensemble " a brillé par sa discrètion puisque nous ne l'avons pas vu ce samedi. Sa présence aurait été pourtant un signe fort vis-à-vis des habitants de notre intercommunalité. Fort heureusement, d'autres socialistes, tel Daniel Guiraud, maire des Lilas, étaient présents malgré un éloignement géographique moins préoccupant pour ses administrés.

De même, Corinne Valls, maire divers gauche de Romainville et suppléante du socialiste Bartolone, a-t-elle été présente en tête du cortège, jusqu'à sa dislocation accompagnée de plusieurs de ses élus, ayant même porté un soin attentif tout particulier aux enfants qui ouvraient la marche, en particulier à l'arrivée devant le Syctom. Compte-tenu de l'accueil réservé aux manifestants.

La Conseillère régionale socialiste et Conseillère municipale d'opposition noiséenne Corinne Bord, pourtant  facilement encline à vanter les mérites de ses actions de proximité auprès des Noiséens n'a, elle non plus pas non plus été aperçue. Voilà pourtant un dossier de proximité qui aurait justifié sa présence. Son absence aux cotés de ceux qu'elle représente dans une assemblée délibérante aussi importante qu'est la Région Ile-de-France est fort regrettable. Jean-Paul Lefebvre, président du groupe socialiste (opposition) au Conseil municipal de Noisy-le-Sec, proche de Claude Bartolone, n'a pas jugé bon de se joindre aux manifestants. C'était pourtant là l'occasion de faire état de ses éventuelles démarches auprès des instances impliquées dans ce dossier et de procéder à un bilan d'étape.

D'ailleurs, les socialistes noiséens se sont faits discrèts ce samedi matin. A l'exception de l'omniprésente ex-maire socialiste, également proche de monsieur Bartolone qui l'avait soutenue en 2010, au mandat écourté à mi-chemin après son budget municipal 2010 rejeté par 74% de son Conseil municipal d'alors, les élus et militants noiséens du parti présidentiel d'aujourd'hui ont été d'une tranparence inoubliable ce samedi.

Le candidat Bartolone n'a pas défendu les préoccupations des électeurs, dont il sollicite aujourd'hui le suffrage. Il ne mérite pas les voix des électeurs du centre et de la droite parce que l'omerta socialiste sur ce dossier est un véritable scandale. Pour le moins, il ne mérite pas non plus les voix des électeurs de gauche libérale ou d'extrême gauche. Sa présidence du Conseil général ayant perdu beaucoup de sa substance sociale depuis que le président Bartolone dirige la Seine-Saint-Denis.

Seul Dref Mendaci, adjoint au maire de Noisy-le-Sec et candidat d'union du centre et de la droite parlementaire dans notre circonscription, s'est positionné clairement et dès le début de la campagne contre ce projet qu'il juge irrecevable en l'état.

De même Gaëlle Komorn, candidate sous les couleurs du Nouveau Parti Anticapitaliste, émet également un avis défavorable à ce dossier.

Le président socialiste du Syctom : Courageux !

Mais c'est finalement l'arrivée de la manifestation devant l'actuel centre de tri destiné à cette mutation gigantesque qui révèle le mieux l'état d'esprit des socialistes face à ce projet déraisonnable.

Le président socialiste du Syctom, François Dagnaud, aurait pu avoir la délicatesse d'être présent pour recevoir une délégation des manifestants et faire un point de l'actuelle concertation en cours. Cela aurait été un minimum de courtoisie républicaine  et de respect de ses interlocuteurs. Que neni ! Au lieu de conclure sur ce qui aurait pu être un acte constructif et positif de sa part, le courageux président socialiste du Syctom aura préféré solliciter la présence de dizaines de CRS, pour certains équipés de casques et boucliers, pour recevoir un cortège pacifiste et familial, ouvert par des enfants d'une dizaine d'années, encadrés d'élus ceints de leur écharpe tricolore.

Cette disproportion de moyens policiers est l'image même que le socialiste Dagnaud donne de la concertation en cours où les habitants sont méprisés.

La positions des candidats sur l'usine

Compte-tenu de la période électorale, nous citons les différents candidats  et rappelons leur position sur ce projet sur la base des documents électoraux officiels envoyés à chaque électeur et reçus par La Poste (présentés dans l'ordre officiel).

Jean-Paul Burot (Lutte Ouvrière)
Suppléant : Olivier Tripelon
Basé essentiellement sur une politique nationale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Elisabeth Courtial (Front National)
Suppléant : François de Courcelles
Basé essentiellement sur une politique nationale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Claude Bartolone (Parti Socialiste)
Suppléante : Corinne Valls
Basé essentiellement sur une politique nationale et départementale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Romain Rivière (Parti Pirate)
Suppléant : inconnu
Basé essentiellement sur une politique nationale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Pierre Stoeber (Europe-ecologie / Les Verts)
Suppléante : Anne Déo
Basé essentiellement sur une politique nationale et départementale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Dref Mendaci (Union du Centre et de la droite parlementaire)
Suppléante : Yaëlle Azoulay
" Je me battrai pour stopper le projet effrayant d'usine de méthanisation à Romainville qui présente un danger sanitaire pour des milliers de riverains " (Engagement n°2 du document officiel de campagne).

Georges Amzel (MoDem)
Suppléant Fadhil Korimbocus
Basé essentiellement sur une politique nationale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Fatima Bariki Alaoui (Alliance Ecologiste Indépendante)
Suppléant : Zahra Afif
Basé essentiellement sur une politique nationale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Pascale Labbé (Front De Gauche)
Suppléant : Jean-Claude Mamet
Basé essentiellement sur une politique nationale et départementale, son document n'évoque pas spécifiquement l'usine de TMB-M

Gaëlle Komorn (Nouveau Parti Anticapitaliste)
Suppléant : Julien Naudin
" Le NPA se prononce pour l'arrêt du projet d'usine de méthanisation à Romainville. A sa place, nous proposons un projet 100% service public, véritablement écologique et sans danger pour la population. Ce projet doit être validé par un large débat démocratique " (Dernier paragraphe des engagements locaux sur le document officiel)


Auteur : Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
© 03 juin 2012 - JENB Productions - Noisy-le-Sec


Contacts :

AA logo nos lecteurs nous alertent Vous êtes témoin d'un évènement ? Contactez-nous :
alerteinfo@jenbproductions.fr ou en cas d'urgence 06.15.84.91.01

Vous souhaitez annoncer une manifestation, une expo ou un tournoi sportif ? Contactez-nous :
agenda@jenbproductions.fr


Nos articles récents

Méthanisation romainville : Inquiétudes sur la concertation
Nouveauté : Noisy-le-Sec reçoit le Label " Ville Solidaire 2012 " (vidéo)
Législatives : Le Député socialiste Claude Bartolone en pleines contradictions sur l'usine de méthanisation de Romainville
Faits-divers : Plusieurs camions partent en fumée à Bobigny (Vidéo)
Sports : En vidéo, le 9èmes foulées noiséennes
Faits-divers : Marche blanche en hommage à Amine Bentounsi
Faits-divers : Une victime décède des suites d' un incendie à Noisy-le-Sec
Justice : Scandale judicaire : Remis en liberté après 14 vols violents



Références et sources pour l'ensemble du dossier :

Les points [X] ont été abordés dans
nos articles précédents

[1] Ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des tansports et du logement
[2] Légifrance : Loi n° 2009-967 du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l'environnement (version consolidée au 01 juillet 2010)
[3] Légifrance : Loi n° 2010-788 du 12 juillet 2012 portant engagement national pour l'environnement (Consolidée au 10 septembre 2011)
[4] « Traitement Mécano-Biologique (TMB) et Tri-compostage » par FNE le 21 février 2011
[5] « A propos de la future usine de méthanisation de Romainville » par Christophe cottard , Blog d'EELV de Noisy-le-Sec
[6] Avis de l'ADEME sur le TMB avisTMBValidemai2010__1_

[7]
« Tri mécano-biologique » Par Europe-Ecologie Les Verts de Haute Loire
[8] Site de l'ARIVEM
[9] « Réflexions et pistes sur le traitement mécano-biologique » Par le Cercle national du Recyclage
[10]
Est Ensemble regroupe 9 communes de l'Est francilien : Bagnolet, Bobigny, Bondy, Les Lilas, le Pré-Saint-Gervais, Montreuil-sous-Bois, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville.
[11] Site officiel d'Est Ensemble
[12] " Moratoire sur l'usine de méthanisation " , site officiel de Est Ensemble en date du 15 février 2012
[13] Voir le site officiel du Syctom
[14] Wikipédia
[15] Statuts du Syctom consolidés au 5 septembre 2011
[16] Site officiel du SYELOM
[17] Site officiel du SITOM 93
[18] Voir les projets et études sur le site officiel à la date du 19 février 2012
[19] Page d'accueil du SITOM 93
[20] Site officiel de Charenton-le-Pont
[21] Site Officiel de la Communauté de Communes du Val de Bièvres
[22] Site officiel du Groupe des élus socialistes et apparentés au Conseil de Paris
[23] Communiqué du Syctom du 15 mai 2008
[24]
Site Légifrance : Ordures ménagères et autres déchets
[25] Site officiel du Syctom, liste des membres du Comité
[26] Info Presse - Syctom infos - Comité du 29 juin 2005
[27] Site Villa Soléa
[28] Site de Néxity
[29] Compte-rendu de la réunion publique du Syctom en date du 30 novembre 2011 sur le site de Villa Soléa
[30] Edito de Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-Sec, 30 juin 2011
[31]
Blog du Parti Socialiste de Noisy-le-Sec
[32] " Usine de méthanisation : des garanties à obtenir " - Blog du PS de Noisy-le-Sec, 8 février 2012
[33] " Usine de méthanisation " - Blog de Corinne Bord (PS), Conseillère Régionale IDF
[34]
" Méthanisation à Romainville : Halte à la pédagogie de la terreur " - Blog EELV de Noisy-le-Sec, 28 octobre 2011
[35] Site officiel de l'INERIS (Institut national de l'EnviRonnement Industriel et des rISques)
[36] Etude comparative des dangers et des risques liés au bio gaz et au gaz naturel par l'INERIS
[37] Scénarios accidentels et modélisation des distances d'effets associés pour des installations de méthanisation de taille agricole et industrielle - INERIS, rapport d'étude n° DRA-09-101660-12814A du 18 janvier 2010
[38] Rapport de mission d'expertise - Note de Synthèse - Cabinet Horizons - Eté 2011
[39] François Loos va prendre la tête de l'ADEME - Nouvel Observateur 21.11.2011
[40] François Loos va remplacer Philippe Van de Maele, débarqué de l'ADEME - GreenUnivers, 22 novembre 2011
[41]
Crise politique à Noisy-le-Sec de 2008 à 2010 - Vidéo-blog de JENB productions
[42] L'usine de méthanisation de Romainville inquiète Batolone - Blog "Les Grands Champs " - 1er mars 2012
[43] Question orale au gouvernement - Député Claude Bartolone (PS) 28 février 2010 (Vidéo)
[44] " Un an au service du developpement durable " - Site du Conseil Général de Seine-Saint-Denis - 30 août 2010
[45] Décision de la CNDP sur la saisine du Syctom - 07 mars 2012
[46] Avis de la Chambre d'Agriculture Interdépartementale de l'Ile-de-France
[47] Avis de la Chambre d'Agriculture de l'Eure
[48] Avis du Cercle National du Recyclage sur le TMB-M


Léxique :

- ADEME : Agence De l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie
- ARIVEM : Association des riverains de l'usine de méthanisation de Romainville
- CAE : Chambre d'Agriculture de l'Eure
- CAIIDF : Chambre d'Agriculture Interdépartementale d'Ile-de-France
- CNR : Cercle national du recyclage
- CNIID : Centre national d'Informations Indépendantes sur les déchets
- DIB : Déchets Industriels Banals (Professionnels)
- EELV : Europe-Ecologie / Les verts
- FNE : association France Nature Environnement
-INERIS : Institut National de l'EnviRonnement industriel et des rISques
- OMR : Ordures Ménagères résiduelles
- SITOM93 : Syndicat intercommunal pour le traitement des ordures ménagères (37 communes du 93), membre du Syctom
- SYCTOM : Syndicat intercommunal pour le traitement des ordures ménagères (84 villes d'Ile-de-France)
- SYELOM : Syndicat mixte des Hauts-de-Seine, membre du Syctom
- TH : Taxe d'Habitation
- TMB : Tri Mécano-Biologique
- TMB-H : Tri Mécano-Biologique avec méthanisation
- TOM : Taxe d'Ordures Ménagères
- TOM : Traitement des Ordures Ménagères


Groupe sur Facebook :
Usine méthanisation de Romainville

Bonjour à tous,

Essentiellement destiné aux habitants ou personnes travaillant à :
- Romainville ,
- Noisy-le-Sec,
- Pantin,
- et Bobigny,

Mais accueille d'une manière générale tout individu ou tout groupe pouvant apporter des informations utiles aux échanges.

Ici peuvent s'inscrire toutes les personnes physiques (particuliers, élus, responsables politiques,...) et morales (entreprises, commerces, collectivités territoriales, rédactions, médias, blogs..) concernées par le projet d'usine de TMB avec méthanisation à Romainville en Seine-Saint-Denis.

Ce groupe s'inscrit dans une démarche de partages d'informations sourcées, de discussions argumentées et respectueuses entre les membres, d'annonces d'évènements (réunions publiques, ...) facilitant la compréhension technique et le suivi du projet, ses enjeux environnementaux, économiques et sociaux ainsi que ses impacts sur la santé, la sécurité publique, l'environnement et le cadre de vie.

Bienvenue à celles et ceux qui souhaitent contribuer de façon pertinente à ces échanges lors de la période annoncée de Débat Public